La remise de la Gaillarde d’Argent

Il s’agit d’une soirée-spectacle suivie d’une réception accessible à tous, qui se déroule généralement avant le week-end des Fêtes de Wallonie. À cette occasion, le CCW remet une « Gaillarde d’Argent » à une personnalité namuroise, dont l’activité a un retentissement certain au sein de la population et qui fait rayonner la Wallonie au-delà de ses frontières.

L’origine de la Gaillarde d’Argent

La Gaillarde est cette petite fleur champêtre qui servit d’emblème aux révolutionnaires de septembre de 1830. Elle est désormais devenue l’emblème officiel floral de la Wallonie. Rouge en son centre et jaune à l’extrémité de ses pétales, elle rappelle indubitablement les couleurs du drapeau wallon.

Cette tradition trouve ses racines en 1928 où l’on assiste à la création de joutes littéraires dans le cadre des Fêtes de Wallonie. Les vainqueurs recevaient la « Gaillarde d’Argent ».

Par la suite, cet usage s’est étendu à d’autres domaines. La volonté était de rendre hommage à des Wallons qui, par leur talent ou leurs travaux, se sont montrés dignes de la reconnaissance de la Wallonie. Finalement, toute personne qui a une attitude bienveillante et constructive, quel que soit son domaine de prédilection, a une chance d’être nominée et mise à l’honneur.

Dès le départ, c’est au Conseil d’Administration du Comité Central de Wallonie que revient le droit d’élire la personnalité de l’année. Ses membres proposent des noms de lauréats potentiels et la réflexion sur les candidats proposés dure près d’un an. Il faut tenter d’être le plus objectif possible afin de trouver la personne qui remplit au mieux les critères retenus.

Les lauréats de la Gaillarde d’Argent à travers les âges

En photos

Les Wallonies
dans votre poche