L’édition 2022

Cette année, la Cérémonie du Souvenir se déroulera le dimanche 18 septembre 2022 à 11h00 au cimetière de Belgrade.

Plusieurs délégations d’écoles primaires namuroises (classes de 5ème et 6ème primaire) seront invitées à l’événement et se verront offrir un petit-déjeuner par Denis Mathen, Gouverneur de la Province de Namur, dès 9h00 au Palais Provincial.

Les élèves se joindront ensuite au cortège qui partira à 10h00 de la Place Saint-Aubain et qui se rendra ensuite vers le cimetière de Belgrade, où la cérémonie officielle débutera à 11h00.

Là-bas, les enfants se feront poser la question rhétorique : “Pourquoi les hommes font-ils la guerre ?

Les écoliers participeront à la scénographie coordonnée cette année par le poète, comédien et metteur en scène Jean Loubry.

Enfin, les enfants seront appelés à déposer une gaillarde, fleur emblématique de la Wallonie, sur une des tombes de la pelouse d’honneur.

La Cérémonie du Souvenir

Depuis 1923, le CCW organise une Cérémonie du Souvenir le troisième dimanche de septembre. Un pèlerinage quitte à pied le Palais Provincial pour se rendre au cimetière dit “de Belgrade”, sur les hauteurs de Namur, pour une marche de trois kilomètres.

Initialement, il s’agissait d’honorer les combattants namurois de 1830 et les victimes de la guerre 1914-1918. Aujourd’hui, cette cérémonie rend hommage à toutes les victimes de conflits.

Cette commémoration s’attache à rappeler non seulement la dignité humaine, la liberté, la démocratie et l’égalité, mais aussi le respect des droits de l’homme.

Se souvenir du passé est certainement un moyen de garder nos consciences en alerte et d’éveiller celles des générations qui nous suivent. Dans la formation citoyenne des jeunes, il est important qu’un travail de mémoire permette d’établir un lien entre passé et présent et de donner des atouts à la construction du futur. C’est pourquoi le CCW entend à cet égard renforcer davantage chaque année l’implication des jeunes issus des écoles de la Ville de Namur. Une place prépondérante leur est attribuée et ceux-ci sont dès lors invités à prendre la parole et à déposer des fleurs sur quelques tombes belges et étrangères.

En photos