L’édition 2022

L’hommage à François Bovesse se déroulera le lundi 12 septembre 2022 à 18h15 dans les Jardins du Palais Provincial.

Cette année, la thématique s’oriente sur l’exode des populations à travers les époques, l’exode des Belges en 1940 et le rôle de François Bovesse à cette période.

Le message du Comité Central de Wallonie sera délivré par Benjamin Briot, un de ses membres effectifs.

Jacques Vandebroucke, historien-archiviste au service régional des Archives de Wallonie, prendra la parole en tant qu’orateur invité de cette manifestation.

Le public aura l’occasion d’écouter un texte de François Bovesse lu par Michel Put, membre du Comité Central de Wallonie.

La partie musicale sera assurée par le duo namurois Soulshine, par la Musique Royale de la Police de Namur ainsi que par la Société Royale Moncrabeau  (les Molons).

Une délégation des Sea Scouts sera présente durant la commémoration, et, le public aura l’occasion d’écouter plusieurs témoignages concernant l’exode à travers l’histoire, lus par les élèves de l’Athénée Royal François Bovesse.

La cérémonie se clôturera par l’hommage rendu par la Fraternelle Royale des Chasseurs Ardennais à François Bovesse qui fut un des artisans de la création du bataillon de Chasseurs Ardennais.

Le traditionnel pèket sera servi à la fin de la cérémonie par la Confrérie du Pèket d’Namur et de ses escargots.

François Bovesse, le Président-Fondateur du CCW

En 1923, le député libéral François Bovesse crée un comité chargé de célébrer la Fête de la Wallonie, c’est le Comité de Wallonie, connu aujourd’hui sous le nom de Comité Central de Wallonie. 99 ans plus tard, les Fêtes de Wallonie sont toujours organisées, en septembre, à Namur.

Le 1er février 1944, François Bovesse, alors Gouverneur de la Province de Namur, est assassiné par deux militants rexistes à son domicile, avenue Cardinal Mercier. Ses funérailles réunirent près de 10.000 personnes.

Depuis plusieurs années, il est devenu coutume de rendre hommage à ce militant wallon, d’une part, le premier dimanche de février et, d’autre part, au début des Fêtes de Wallonie. Les autorités représentant les différents niveaux de pouvoir honorent la mémoire de celui qui fut aussi ministre et Gouverneur de la Province en piquant symboliquement une gaillarde sur la couronne déposée sous la stèle.

Une manifestation de mémoire

Le devoir de mémoire est un concept né après la Seconde Guerre mondiale. Il confère une portée morale à la mémoire collective. En effet, il s’agit de rappeler un événement historique tragique, en reconnaissant les souffrances des victimes, dans le but de prévenir la reproduction de crimes similaires. Le Comité Central de Wallonie veille à mettre en avant l’importance d’entretenir un devoir de mémoire, particulièrement auprès des plus jeunes.

L’édition 2022


Cette année, la thématique s’oriente sur l’exode des populations à travers les époques, l’exode des Belges en 1940 et le rôle de François Bovesse à cette période.

Le message du Comité Central de Wallonie sera délivré par Benjamin Briot, un de ses membres effectifs.

Jacques Vandebroucke, historien-archiviste au service régional des Archives de Wallonie, prendra la parole en tant qu’orateur invité de cette manifestation. Lire son discours ici

Le public aura l’occasion d’écouter un texte de François Bovesse lu par Michel Put, membre du Comité Central de Wallonie.

La partie musicale sera assurée par le duo namurois Soulshine, par la Musique Royale de la Police de Namur ainsi que par la Société Royale Moncrabeau (les Molons).

Une délégation des Sea Scouts sera présente durant la commémoration, et, le public aura l’occasion d’écouter plusieurs témoignages concernant l’exode à travers l’histoire.

La cérémonie se clôturera par l’hommage rendu par la Fraternelle Royale des Chasseurs Ardennais à François Bovesse qui fut un des artisans de la création du bataillon de Chasseurs Ardennais.

Le traditionnel pèket sera servi à la fin de la cérémonie par la Confrérie du Pèket d’Namur et de ses escargots.

Vidéo de présentation

En photos