Cette année, l’invitée d’honneur des Fêtes de Wallonie sera la Suède et plus particulièrement la région de Upsalla avec qui la Wallonie entretient des relations étroites depuis la fin du 16ème siècle. En effet, les compétences wallonnes en industrie métallurgique s’exportèrent avec succès dans la province de l’Uppsala.

La Wallonie a joué un rôle déterminant dans l’implantation de la métallurgie en Suède, via une immigration vielle de trois siècles mais dont le souvenir demeure très vivace au sein d’une communauté nombreuse et fière de ses origines.

Cette proximité se traduit, par ailleurs, dans la Déclaration conjointe du 21 avril 2008 entre la Wallonie et le Conseil régional d’Uppland et la présence de représentants wallons qui maximisent nos échanges en termes économiques, culturels et de recherche.

Les Vallonbruken sont les villages de ferronneries d’Uppland fondés dès 1620 par un Wallon, Louis de Geer. En effet, à cette époque la Suède cherchait à valoriser l’exploitation de ses mines de fer et souhaitait pouvoir battre le fer pour le transformer en barres de fer principalement. La technique était déjà bien maîtrisée par les Wallons, qui s’installèrent dans la région et développèrent plusieurs forges. Aujourd’hui, la sauvegarde et la promotion des vestiges de ces installations sont assurée par une association locale, Vallonbruk Uppland.

Les relations entre la Wallonie et plus particulièrement Namur et la Suède ne se limitent pas à ces « villages wallons ». En effet, puisque Blanche de Namur était la fille du Comte Jean de Namur. On raconte que Magnus IV Eriksson, Roi de Suède et de Norvège, fut séduit par la beauté de la jeune princesse, alors qu’il faisait route pour la France en quête d’une prestigieuse épouse. La princesse s’embarqua pour la Scandinavie en août 1335 et ne devait jamais revoir les rives de la Meuse pour devenir Reine de Norvège, de Suède et de Scanie.

Les Wallonies
dans votre poche