Assassiné il y a 75 ans

A l’aube du 1er février 1944, François Bovesse est abattu à son domicile par des collaborateurs qu’il n’a jamais cessé de dénoncer. Comme chaque année, le Comité central de Wallonie rend hommage à son fondateur. A l’occasion de cette commémoration, les Gouverneurs de l’ensemble des Provinces wallonnes ont annoncé leur présence exceptionnelle.

Une manifestation de mémoire

Le devoir de mémoire est un concept né après la Seconde Guerre mondiale. Il confère une portée morale à la mémoire collective. Il s’agit de rappeler un événement historique tragique, en reconnaissant les souffrances des victimes, afin de prévenir la reproduction des mêmes crimes.
Le Comité central de Wallonie veille à mettre en avant l’importance d’entretenir un devoir de mémoire auprès des plus jeunes. Ainsi, quatre élèves de 3ème secondaire à l’Athénée royal François Bovesse communiqueront leur travail de mémoire et de citoyenneté. Deux jeunes déposeront symboliquement, au nom de tous, une couronne de fleurs. Enfin, le jeune Georges-Lucas Ilouridzé, brillant élève de la classe de clarinette au Conservatoire Balthasar-Florence de Namur, interprétera deux morceaux musicaux.

En signe de reconnaissance, les autorités piqueront une fleur dans la couronne. A l’invitation de Denis Mathen, Gouverneur de la Province de Namur, ses collègues des quatre autres Provinces wallonnes rehausseront de leur présence ce 75ème anniversaire. C’est d’ailleurs Denis Mathen qui sera l’orateur du jour. Michel Put, vice-président du CCW, prononcera quant à lui le discours de circonstance.

Infos pratiques

La cérémonie se déroulera le dimanche 3 février à 11 heures devant le domicile de François Bovesse à l’entrée de l’avenue Cardinal Mercier. Les Namurois sont cordialement invités à assister à cet événement. Une réception à la salle plurielle (à côté de la piscine de Salzinnes), place André Ryckmans, clôturera la commémoration.

Les Wallonies
dans votre poche