Vivre libres, ensemble, au-delà des différences

La traditionnelle Cérémonie du souvenir, moment fort en émotion dans le cadre des fêtes de Wallonie, s’inscrit comme un devoir de mémoire du Comité central de Wallonie à l’égard des jeunes. Cette année, le Comité central a veillé à coller avec l’actualité puisque le thème sera « Vivre libres, ensemble, au-delà des différences ».

Une manifestation de mémoire

Après la seconde Guerre mondiale, l’Europe dévastée doit se reconstruire. Elle doit aussi déjà faire face à de nouvelles menaces venant de l’Est. Il y a 70 ans est donc adopté le Plan Marshall. Suivront des traités de défense commune dans le cadre de la guerre froide. Les Européens veulent vivre libres, en paix, unis dans une Europe prospère. En 1957, la Communauté économique européenne est créée, un acte fondateur qui marque le début de l’aventure européenne. En 2000, l’Union européenne adopte une devise « Unie dans la diversité », qui fait référence à l’Europe, à ses valeurs et à son patrimoine culturel, religieux et humaniste. Elle s’attache aussi à promouvoir non seulement la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité mais aussi le respect des droits de l’homme.

Le déroulement de la Cérémonie du Souvenir

Le départ du cortège se fait de la Place Saint-Aubain le dimanche 17 septembre à 10h. Le cortège se rend ensuite vers le cimetière de Belgrade où la cérémonie officielle débute à 11h.

Eddy Caekelberghs, journaliste belge diplômé en sciences politiques et relations internationales abordera la thématique de l’année. Il est l’animateur, le fondateur et le présentateur de l’émission radiophonique quotidienne de débats de société, de culture et d’actualités « Face à l’Info » sur la RTBF. Reconnu pour ses nombreuses activités en tant que modérateur de débat, il est également un humaniste qui plaide régulièrement pour des causes d’ouverture et de tolérance. Il s’inscrit parfaitement dans le thème de l’année.

Comme chaque année, sur la pelouse d’honneur, non seulement les autorités représentant les différents niveaux de pouvoirs et institutionnels de notre pays, mais aussi les enfants des écoles honoreront les victimes militaires des deux grands conflits armés, tandis que des fleurs seront déposées aux monuments des Combattants de 1830, des Prisonniers politiques, de la Résistance, des Fusillés civils, des Victimes civiles et sur la tombe de François Bovesse.

Les enfants des écoles participant à la cérémonie procéderont à un lâcher de ballons multicolores, symbole de diversité, pour manifester leur volonté de vivre dans un monde meilleur, un monde sans conflit, de vivre libres, ensemble, au-delà des différences.

L’Harmonie Royale de Mellet, fondée en 1893, accompagnera le cortège. Au cimetière, les morceaux musicaux seront interprétés par la Musique royale de la Police de Namur et l’ensemble vocal Kava-Kava de Namur.

 

Les Wallonies
dans votre poche